Le Cygne

June 21, 2016

Aujourd’hui, solstice d’été oblige, billet sur le cygne. Oiseau gracieux attribué à Apollon, il est dit que lors de la naissance du dieu solaire, les cygnes firent une ronde sept fois autour de Délos en saluant autant de fois de leur chant l'accouchement de Léto, mère du dieu et Hyperboréenne. En mémoire de ce chant, Apollon donna sept cordes à la lyre. Ce sont les mêmes volatils qui accompagnaient le dieu lors de son retour en Hyperborée pendant la saison sombre et qu’il cédait sa place à Dionysos. Apollon, dieu des arts est aussi accompagné des Muses. Dans le tarot dit de Mantegna, Clio, muse de l’Histoire et des hauts faits du passé, est représentée posée sur un cygne, et Apollon contre deux cygnes qui sont dos à dos.

En alchimie, le col du cygne représente un alambic mais parle aussi de l’œuvre au blanc. On a par ailleurs, après le renard, un très beau cygne représenté sur la Grand Place de Bruxelles, sur la maison qui porte son nom, où l’on retrouve au-dessus de lui un visage masculin et un visage féminin, des coquilles Saint-Jacques et les trois Grâces ou trois Charites, qui représentent entre autre cette joie vivante qui nous maintient dans l’Être et le bonheur.

Le nom hébreu du cygne est barbour (beith, resh, beith, resh) que l'on peut aussi traduire par radoter et papoter et qui nous parle de grâce et d'élégance, de la capacité que l'on a se mettre en harmonie avec son environnement.

Beth resh, c’est aussi le puits. Le cygne semble nous parler d’un double puits. Celui de la descente mais aussi de la remontée. C’est dans le puits que l’on se recrée que l’on se renouvelle.

Quand j’étais petite, un conte d’Andersen m’a beaucoup touchée. C’était les Cygnes Sauvages, que j'écoutais en livre-audio avec une chanson de Michel Fugain. Ce conte était inspiré des frères Grimm, celui qui s’appelle : « les six frères cygnes ». Dans ce conte, que de merveilleux symboles ! Six frères, une sœur, une méchante reine qui transforme les frères en cygnes. La sœur qui doit tisser six tuniques avec des étoiles, sans dire une parole et sans un seul rire pendant six ans. Pendant cette période de six ans, elle rencontre un roi qui l’épouse. Ils ont trois enfants que sa belle-mère lui enlève et cache, l’accusant de les avoir dévorés. Comme la sœur ne peut répondre, elle est condamnée à être brûlée mais est sauvée in extremis par ses frères ayant retrouvé leur forme humaine, les six chemises ayant été tissées dans le délai imparti.

En kabbale mystique, on retrouve tout un jeu avec BER, le puits et BaRBouR, les cygnes. Le Bereshit et la symbolique du 6. La porte du puits : DaBeR, qui est aussi la parole, comme Pé, dix-septième lettre de l'alphabet hébreu, qui correspond à l'Etoile dans le Tarot. Le fil de lumière qui permet de descendre dans le fond du puits, ce fil de lumière qui permet au Juste de rétablir l’harmonie du monde. La fille qui accepte de s’enfoncer dans la tristesse, qui représente la fiancée voilée (noire mais belle), et qui seule donne du futur. Le sept, enfin, clé du merveilleux et retour de la Joie profonde. Comme les trois Charites, en haut de la maison du Cygne.

Alors si le cygne s'invite dans notre vie, il nous parle de notre capacité à nous mettre en harmonie avec le monde, de notre capacité à nous renouveler, d'une parole qui nous maintient dans le fond du puits, "parler tue mais me taire aussi" . "Je ne peux exprimer ma joie" . De la capacité de trouver dans une descente dans le fond de quelque chose, la capacité de remonter, grâce au fil de lumière, véritable grâce.

 

Please reload

Derniers blogues

Pour l'Avent, un voyage dans les 9 mondes de l'Yggdrasil

November 28, 2018

1/10
Please reload

Blogues récents
Please reload

 Mots-clés
Suivez-nous
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2015 by ib2ib.com created with WIX