Le Papillon

June 29, 2016

 

 

Dans la mythologie grecque, le papillon est associé à la belle Psyché, jeune princesse dont la beauté et l’amabilité attirent la jalousie d’Aphrodite. Celle-ci veut que son fils Eros la transperce d’une de ses flèches, la rendant amoureuse de l’être le plus hideux de la terre. Mais Eros s’éprend de la jeune femme et la transporte dans un jardin enchanté. Succombant à la curiosité alors que son amant divin lui avait interdit de le regarder, elle perd l’amour du dieu. S’ensuivent des épreuves dont elle sort victorieuse. Mais là encore sa curiosité la perd, lui coutant sa jeunesse et sa beauté. Mais l’amour étant le plus fort, Eros la sauve et lui rend ce qu’elle avait perdu. Elle deviendra l’épouse du dieu et symbolisera l’amour divin pour l’âme humaine. Le dieu Eros était souvent représenté dans un char tiré par des papillons.

En alchimie, le papillon représente l’âme libérée de son enveloppe matérielle, symbole de résurrection lorsqu’elle sort du tombeau de sa chrysalide. Voyageur infatiguable pendant sa brève existence, il est assimilé au messager. Il représente enfin l’amour mystique, qui comme le papillon, se nourrit de lumière mais peut se brûler à sa flamme. (Voir Henri la Croix Haute dans son bestiaire des Alchimistes)

En Hébreu, Georges Lahy nous apprend que c’est PaRPaR (pé, resh, pé, resh) qui signifie être volage, s'agiter, se débattre. C’est la petite oscillation qui va remettre du mouvement. PaR, c’est aussi la racine associée au Thymus. Or ce dernier donne accès au Merveilleux. Il permet le rayonnement du beau. Le Papillon sera donc la petite oscillation qui va rendre le monde beau, même si au commencement, cela ne semble pas beau : la chenille n’est pas belle, mais si on la laisse achever sa métamorphose, elle deviendra papillon.

PeRE (avec un ayin) c’est la racine du Millepertuis, qui parle de lumière qui entre par les mille trous. Pé, la parole, resh, la lumière et ayin en fin de racine, qui veut dire diffuser. Le millepertuis parle de cela aussi : la parole d’or qui se diffuse.

Le millepertuis, c’est aussi Joseph, le Juste, maître des rêves, qui a la capacité de toujours se redresser.

PeRE, c’est encore la racine du Pharaon, qui se retrouve dans l’histoire de Joseph et qui parle  de toutes les histoires d’esclavages. Un esclave n’a pas de parole. Pour sortir de l’esclavage, il faut purifier sa parole. Et alors PaR devient RaPh, la guérison.

Et là on trouve un lien avec les traditions amérindiennes puisque pour les autochtones pour communiquer avec les plantes, les arbres et la nature, nous devons retrouver cette langue sacrée, cette parole d’or qui nous permet d’entrer en contact avec l’âme végétale. Et pour eux, elle se manifeste par l'intermédiaire du rêve. Dont Joseph était le Maître. Et comme le dirait mon amie Nadeije, femme-médecine, par le rêve, nous sommes alors branchés sur le Web Invisible, Le Maillage Sacré, la Trame Universelle, la Toile de la Vie... Sur le Merveilleux. Sur la langue Sacrée d'avant les mots quand rien n'était caché ; quand tout était visible et que nous parlions encore à la Nature et à ses créatures.

C’est tout cela que nous contactons avec la symbolique du papillon.

 


 

 

Please reload

Derniers blogues

Pour l'Avent, un voyage dans les 9 mondes de l'Yggdrasil

November 28, 2018

1/10
Please reload

Blogues récents
Please reload

 Mots-clés
Suivez-nous
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2015 by ib2ib.com created with WIX