L'alchimie du Fabuleux

July 10, 2016

 

 

 

Les mythes et les contes sont des histoires qui nourrissent notre imaginaire, notre merveilleux. Ce sont des outils qui nous reconnectent à la magie que notre société cartésienne a éradiquée de notre quotidien. J’avais déjà invité les mythes pour nous raconter nos racines, les contes pour prendre soin de nos fruits et je vous avais parlé de notre âme végétale qui en kabbale, nous donne cette capacité d’éveil qui nous permet de nous reconnecter au Merveilleux.

En alchimie, il y a tout un art qui permet d’entrer en contact avec les plantes. Et ces teintures sont des elixirs, des quintessences du végétal, mais étymologiquement, elixirs signifient “pierre philosphale”. En tant que telle, ils devraient contenir l’essence de la Création, les merveilles de cette Nature généreuse. L’essence, c’est bien les sens. Par les sens, nous pouvons l’appréhender. Avec l’oreille, nous avons les contes et les mythes que l’on se raconte; avec la bouche et le nez, nous avons les elixirs. Il restait la vue pour que nous ayons les 7 orifices, le fameux 7, clé de la liberté et du retour vers la Joie.

En passant de la teinture à la peinture, il y a un jeu de mot sur deux lettres qui parlent d’une transmutation. Cette transmutation, je vous la partage en quelques photos. Quand, dans le total lacher-prise de ce qui peut être et juste avec l’émerveillement des yeux d’enfant, voilà ce que la teinture peut raconter d’elle-même à travers la peinture. Pour la plus grande joie de nos yeux éblouis.

Nathalie Limauge-l’alchimie du Fabuleux-Juillet 2016.

 

 

Please reload

Derniers blogues

Pour l'Avent, un voyage dans les 9 mondes de l'Yggdrasil

November 28, 2018

1/10
Please reload

Blogues récents
Please reload

 Mots-clés
Suivez-nous
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2015 by ib2ib.com created with WIX