La pleine lune du Loup.

January 8, 2017

Dans la nuit de mercredi à jeudi, ce sera la pleine lune du loup. Plus précisément, le jeudi 12 à 12H35 et 12 secondes. C’est la pleine lune de la période hivernale, là où la lune nous semble la plus lointaine. C’est la lune la plus froide, avec la morsure de l’hiver, la plus représentative, celle que l’on voit bien dans un film de loup garou. Ce sera donc une lune particulière, riche de cette association de deux symboles forts qui teintent notre culture.
Le loup a toujours symbolisé la force primitive. 
Dans la mythologie grecque, il était associé à Arès, dieu de la guerre, Hadès, dieu des enfers et Hécate, divinité lunaire au départ, puis reléguée au rang plus sulfureux d’ensorceleuse ou de magicienne. C’est de Léto, aimée par Zeus et transformée en louve pour échapper au courroux d’Héra que naitront le soleil et la lune, Apollon et Artémis. Le fondateur de Rome, Romulus, fils de Mars-Arès, fut allaité par une louve. Dans la mythologie égyptienne, c’était à Anubis que le loup était associé. Dans la mythologie celte, au dieu Lug. C’est dire l’importance de ce loup. 
En alchimie, le loup est assimilé à l’antimoine, puisqu’il dévore les impuretés des métaux mis en contact afin de les rendre plus purs. Opération qui se retrouve décrite dans un des contes de Grimm très célèbre, le petit chaperon rouge.
Actuellement, ce sont les histoires de loups garous qui envahissent nos écrans. Ces hommes, mi -humain, mi- loup, qui remplacent les Héros de nos légendes. 
Mais d’où viennent ces histoires de vampires et de loups garous ? Si les vampires évoluent plutôt en Europe centrale et de l’est (Transylvanie), les loups garous viennent d’Europe du Nord et de l’ouest. Au départ, nous trouvons dans la mythologie grecque l’ancêtre de ces loups garous : Lycaon, roi d’Arcadie, souverain qui ne craignait pas les dieux, même pas Zeus, puisqu’il avait osé le tester. Persuadé que le grand Zeus ne pouvait pas tout savoir, Lycaon lui servit de la viande humaine lors d’un banquet. Sa tromperie fut bien sûr découverte par le dieu qui le changea en loup. 
Au Ve siècle avant notre ère, Hérodote relate que les Grecs qui s’établirent sur les bords de la mer Noire considéraient les habitants de ces contrées comme des magiciens capables de se métamorphoser en loups. Les Romains attribuaient, eux aussi, ces métamorphoses à la magie. A partir du XVe siècle, le mythe se transforma en superstition religieuse. On fit état de philtres et d’onguents magiques ainsi que de pactes avec le Diable. A la base de l’état de loup garou, on trouvait chaque fois la malédiction, le diable ou la magie. Les morsures transformatrices sont récentes et se retrouvent dans les séries sur le sujet. Et bien sûr, tous ses loups garous voient leur côté animal décuplé aux nuits de pleine lune, particulièrement, celle après le solstice d’hiver et avant l’épiphanie….

Cette pleine lune sera aussi régie par le 12 : 12 dans le Sepher Yetsirah, c'est le lamed, un sens, une direction, un aiguillon, une connaissance susceptible d'être transmise. C'est aussi le pendu du Tarot, celui qui a une écoute particulière et une autre manière de voir. Le 12, enfin, c'est un accomplissement, une volonté de retrouver l'unité symbolisée par le treize.

 


Alors, profitez bien de cette pleine lune, le 12 janvier à 12H35 et 12 secondes car la magie accomplie sous cette lune permet de voir grandir ses buts à mesure qu'approchera le printemps.

Please reload

Derniers blogues

Pour l'Avent, un voyage dans les 9 mondes de l'Yggdrasil

November 28, 2018

1/10
Please reload

Blogues récents
Please reload

 Mots-clés
Suivez-nous
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2015 by ib2ib.com created with WIX