Les Etsinouroth ©
Dans mon parcours de vie, l'alchimie et la kabbale mystique m'ont à tout jamais façonnée. L'alchimie opérative avec le monde végétal me permit un jour de mai 2015 d'aller à la rencontre de teintures particulières : les Primitives. Ces Primitives me révélèrent un Chant extraordinaire profondément "assourdi" par la densité mais de plus en plus perceptible grâce à la connexion à l'âme végétale, chère aux kabbalistes.  C'était tout un monde original qui s'ouvrait à moi : mon jardin ne fut plus jamais le même. Ni ma manière de voir les choses. Tout s'accéléra avec des voyages dans des Haut-Lieux (l'Ecosse et l'Islande) qui renforcèrent le travail de teinture. Ce fut un profond Solve Coagula, loin d'être agréable. Une remontée du puits, même si cette remontée se fait paradoxalement par une descente plus profonde au coeur de la matière. Quand la teinture fut suffisamment fixée, ce fut une renaissance. Une sortie d'Egypte. Une nouvelle liberté. Cette liberté prit la forme d'une myriade de couleurs. Mais après tout, quoi de très étonnant : n'étions-nous pas dans le domaine des teintures? Mon ami Georges Lahy m'aida à nommer ces peintures : Les Etsinouroth© étaient nées.
Des racines : 
- Ets : l'arbre 
- Tsiour : la peinture
- Nour : la colonne de lumière
- Tsinour : le canal qui connecte la sephira
Le A devant tsinour est la racine araméenne et le Oth, nous parle de féminin. Ces peintures agissent sur les rêves et les mémoires. Elles sont réalisées à partir des teintures sans intervention de ma part si ce n'est la disposition des peintures acryliques sur les teintures mises sur le papier. Et attendre que cela sèche.... C'est aussi simple que cela. Car pour que la lumière rayonne, je dois être simple. Et alors, cette simplicité peut être le terrain, le messager d’un des plus cadeaux : l’inattendu et ses trésors de Lumière.
Nathalie Limauge

© 2015 by ib2ib.com created with WIX